selloum village kabyle

selloum village kabyle de la wilaya de bouira

26 octobre 2009

décés de la doyenne de la localité selloum

Selloum
Décès de la doyenne de la localité

Selloum, village de la localité d’Aghbalou, ne compte pas moins de 6 centenaires Nna Dahlia Oucherki, 104 ans, L’hadj Bouaziz 103 ans, L’hadj Achour 100 ans et parmi eux, Nna Chabha Ourezki, qui vient de s’éteindre la semaine dernière.

La doyenne du village avait fêté ses 110 ans. Un record de longévité jamais enregistré auparavant dans la localité. Nna Chabha fut d’abord cette petite femme dont le seul nom évoque la sagesse et la bonne parole qu’elle avait des années durant. De nature affable et d’une gentillesse sans égal, elle a séduit tous ceux qui l’ont approchée. Elle avait toujours le mot juste pour accueillir le visiteur ou le simple citoyen qui s’adressait à elle. On parlait d’elle comme étant la grand-mère de tout le village. De son vrai nom, Chergui Chabha bent Arezki dit Nna Chabha Ourezki, est née à Selloum douar Aghbalou en 1898. Sa sœur, Djedjiga, a elle-même vécu 103 ans n’a tiré sa révérence en 2004 est décédée en 2004, tandis que sa cadette, Méalaaz  est vivante à ce jour. Mariée très tôt en 1939, elle ne s’est jamais remariée après le décès de son défunt mari. Elle a préféré consacrer sa vie à ses deux enfants Louisa née en 1928 et Bouaziz né en 1933 comme deuxième enfant et aussi ses neveux et nièces. Pour le secret de sa longévité, Yousef Challal nous en parle avec tristesse : “... Zith ouzemour, l’huile d’olive qu’elle consommait en grande quantité avec le massage quotidien de son corps et tout le temps”. La potion s’est avérée efficace, pour preuve, elle garde par ailleurs toutes ses capacités physiques et morales, malgré son âge et elle ne souffrait ni de diabète ni de cholestérol.

Son enterrement s’est déroulé lundi passé en milieu de journée au cimetière de son village natal. Un enterrement qui a vu la présence d’une foule nombreuse venue rendre un ultime hommage à Na Chabha, la grand-mère de tout le village. Avec le décès de la doyenne de Selloum, c’est tout le village qui perd un des gardiens de son authenticité et de sa mémoire.

Slimani Djamel

Posté par djamelslimani à 12:30 - dossier sur village - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire